5 questions fréquemment posées (et leurs réponses) à propos du vin



Pour les néophytes, le vin soulève une pléthore de questions : la carafe est-elle utile lorsqu’on sert le vin ? Pourquoi crache-t-on le vin ? Outre le chêne, les tonneaux peuvent-ils être fabriqués à partir d’autres bois ? Cet article a pour objectif d’apporter une lumière aux questions fréquemment posées par les internautes. Voici donc 5 réponses qui visent à donner des explications aux lecteurs.

1. Pourquoi les tonneaux sont-ils fabriqués uniquement en chêne ?


Dans le secteur de la vente de vin, le chêne est aujourd’hui reconnu pour être le matériau le plus prisé pour fabriquer les tonneaux. Sachez que cela n’a pas toujours été le cas. En effet, dans les siècles passés, plusieurs essences de bois ont été utilisées comme le pin, le cyprès, le peuplier ou l’acacia. Néanmoins, le chêne a pris le dessus sur ses homologues en raison de sa solidité et de sa malléabilité. D’ailleurs, il présente la faculté de diffuser des arômes suaves au vin.


2. Pourquoi faut-il carafer un vin rouge corsé ?


Si vous comptez déguster un vin rouge bien corsé au moment du diner, n’oubliez pas de le mettre dans une carafe quelques minutes avant. En effet, les vins rouges corsés ne doivent pas être dégustés instantanément après leurs ouvertures. Cela s’explique par les vapeurs intenses d’alcool présentes dans la bouteille. Le laisser s’aérer quelques instants dans une carafe vous permettra d’apprécier toute la subtilité de ses arômes.


3. Pourquoi faut-il recracher le vin après l’avoir goûté ?


Si à première vue ce geste pourrait paraitre malpoli, sachez que le crachage de vin est un rituel très banal pour les œnologues professionnels. Le vin est alcoolisé, or l’alcool complique la dégustation. C’est la raison pour laquelle les gouteurs de vin sont tenus de recracher les vins, surtout lorsqu’ils sont amenés à tester plusieurs bouteilles dans la journée. Le vin goûté est recraché dans un récipient dédié appelé crachoir, après que le l’œnologue ait aspiré le nectar.


4. Peut-on stocker le vin à température ambiante ?


La température de l’endroit où vous mettez votre vin joue un rôle prépondérant dans sa conservation. Si vous faites l’erreur de le stocker à température ambiante, celui-ci risque de perdre tous ses arômes. Contrairement à la majorité des denrées alimentaires, il se conserve dans un emplacement où la température varie de 10 °C à 14 ° C. Plus le degré de chaleur est élevé, plus le vin évolue rapidement, ce qui va nuire à son potentiel de développement. A contrario, plus la température est froide, plus le vieillissement du vin est retardé. L’idéale serait d’investir dans une cave à vin afin de garantir de bonnes conditions de bonification.


5. D’où vient l’origine du terme « trinquer » ?


Le mot « trinquer » tire son origine d’une coutume pratiquée en Italie vers le milieu du XVIe siècle. Au cours de cette période, le fait d’empoisonner son adversaire était devenu une habitude. De ce fait, les chevaliers entrechoquaient énergiquement leurs verres afin qu’un peu de vin de l’un s’introduise dans le verre de l’autre et vice versa. Ce rituel permettait de savoir si la boisson contenait du poison ou non. Aujourd’hui, le fait de trinquer est tout simplement signe de convivialité.

D’où vient la couleur du vin ?